Evénements ALI - Lyon

LE MARDI 12 JUIN 2018 de 20H30 à 22H30

SÉMINAIRE CINÉMA, ENTRE PHILOSOPHIE ET PSYCHANALYSE  2017-2018

Nouvelles vagues, Nouveaux récits

SAMEDI

 

 

Il sera discuté le film

Samedi soir et dimanche matin 1960

de Karel Reisz, avec Albert Finney (Arthur Seaton), Shirley Ann Field (Doreen Gretton), Rachel Roberts (Brenda), Hylda Baker (tante Ada), Norman Rossington (Bert) d'après le roman d’Alan Sillitoe, 

Au cœur du Pays noir, à Nottingham, Arthur Seaton jeune tourneur dans une usine de bicyclettes travaille avec acharnement pour se payer du bon temps, le week-end venu, et oublier la monotonie de son dur labeur. Chaque samedi soir, il se rend au pub, y retrouve sa maîtresse Brenda la femme du contremaître de l'équipe de nuit s'y saoule et termine la nuit chez elle. Le dimanche, avec son cousin, il va à la pêche au bord du canal …..

 

 Cette réunion se tiendra dans les locaux de l’Anticafé  ANTICAFE

9 rue du bât d’argent à Lyon 1er (près de la rue de la république)

 

Il sera demandé une participation aux frais de 10 € au cours de cette séance pour la location de la salle.

Contact : Stéphane Deluermoz,  et David Chabin, philosophe,


 

LE MERCREDI 27 JUIN à 21:00

RENCONTRE – CONVERSATION AVEC

OLIVIER HAMANT

La sous-optimalité du vivant

PastedGraphic 1La redondance, la lenteur, l’aléatoire... Autant de notions perçues négativement dans une société qui privilégie la performance, le contrôle et la vitesse à tous les niveaux et dans tous les secteurs.

Pourtant, nous avons bien le sentiment confus d’une inadéquation contre-nature de ce dogme de l’optimum.

Que nous apprennent les sciences de la vie ? S’il existe bien des mécanismes biologiques d’une efficacité redoutable, des progrès récents mettent surtout en avant le rôle fondamental des erreurs, des hétérogénéités, des lenteurs dans la construction et la résilience des organismes vivants. Notre vraie nature serait-elle dès lors sous-optimale ? En quoi une sous-optimalité d’inspiration biologique peut-elle constituer un contre-modèle au credo de la performance et du contrôle dans l’anthropocène ?

Olivier Hamant est chercheur, biologiste, au laboratoire de reproduction et développement des plantes (ENS de Lyon). Il co-organise également une école thématique et interdisciplinaire sur la nouvelle relation de l’humanité à la nature, dans le cadre du collectif anthropocène de l’ENS de Lyon.

ALI Lyon – 60, rue des Rancy – LYON 3

métro ligne B – station Part-Dieu ou ligne D – station Garibaldi / bus C7 – Rancy ou C13, C25 Part-Dieu-Renaudel


 

 

Le samedi 9 JUIN 2018 de 10:00 à 13:00

Ateliers itinérants des artisans du réel

 Nous sommes nombreux à être sollicités pour accompagner des équipes dans l’élaboration de leur pratique (soignants, travailleurs sociaux, enseignants, professionnels de la petite enfance, etc.). Pour autant, il y a peu d’espaces, ou à la marge, pour nous inviter à mettre en commun cette clinique avec notre pratique analytique ; tant en ce qui concerne notre pratique avec ces équipes, que ce que leur clinique nous enseigne. Pourtant ailleurs de nombreux travaux, publications, sont consacrés à ces accompagnements, qu’ils théorisent ou modélisent en fonction de références parfois très différentes.

Pour peu que nous nous orientons, non pas sur un dogme ou une intuition, mais sur le réel de cette clinique, chacun peut prendre acte que ce réel est ce qu’il y a de plus commun entre nos différentes pratiques, venant ainsi vérifier l’adage de Freud affirmant que ce sont des métiers impossibles. Nous soutenons que cet impossible constitue non seulement la pierre angulaire de toutes ces pratiques, mais plus encore que le repérage de ce réel dans chaque exercice professionnel fait enseignement pour les autres.

Les ateliers itinérants que nous proposons dans tout le Sud-Est, à l’instar de la pratique des colporteurs ou des compagnons, vise à recueillir et à partager nos différences expériences de ces espaces d’élaboration ; nos savoirs faire, comme nos questions et les difficultés que nous rencontrons dans cette pratique. Ces rencontres, ces échanges, constitueront le support de journées d’études visant à nous permettre de faire un pas, une avancée, pas seulement sur les énigmes ou les difficultés de ces accompagnements, mais essentiellement sur le partage de ce réel commun. L’enjeu est de taille, puisqu’à suivre Lacan l’aménagement d’une place dans le social pour ce réel, pour cet impossible, n’est rien moins que la condition d’une survie possible de la psychanalyse, et bien au-delà de la clinique elle-même.

Responsables : Maria Rougeon et Jean-Luc de Saint-Just

 

L’analyse des pratiques :

A quoi ça sert ? Comment cela opère ?

 CNAM LYON « Le Cubix » 4 rue Ravier 69007 LYONCnam Auverge RAlpes

Inscriptions auprès de Jean-Luc de Saint-Just au 06 85 34 50 73


 

SAMEDI 26 JUIN 2018 : Locaux ALI-LYON

Après un cycle de conférence aussi riche que varié :Photo affiche ND

  • « La libido des masses… »
  • « Quel fil d’Ariane pour penser sa vie… »
  • « Soins pénalement ordonnés… »
  • « Ecranté »
  • « Fausses notes dans les institutions »
  • « De l’asile d’aliéné au droit d’asile »
  • « Le désir est-il toujours Autre ? »

Nous vous proposons une soirée de débats et discussions sur les apports, remarques et questions que ces conférences ont pu susciter dans l’après-coup immédiat ou après plusieurs semaines.

 

 

Ces conférences des Études Pratiques de psychopathologie sont ouvertes à tout ceux que ces questions intéressent,

60 rue des Rancy LYON 3°


 

LE 15 mai 2018 de 20Hh30 à 22h30

SÉMINAIRE CINÉMA, ENTRE PHILOSOPHIE ET PSYCHANALYSE  2017-2018

Nouvelles vagues, Nouveaux récits

Il sera discuté le film

la vierge miraculeuse photo 3LA VIERGE MIRACULEUSE

De : Stefan Uher - Slovaquie, 1966

Avec : Avec Jolanta Umecka, Ladislav Mrkvicka, Otakar Janda

Seconde guerre mondiale, à Bratislava. Tristan, jeune poète rebelle, fantasque et aventureux, croise le chemin d’Annabella, femme mystérieuse qu’il invite dans un groupe d’étudiants surréalistes. Chacun cherche à en faire sa muse mais son caractère détaché et insaisissable leur fait perdre la tête... Une œuvre essentielle du cinéma slovaque. C’est avec Bunuel un des rares exemples d’adaptation réussie d’un roman surréaliste. Une œuvre rare et fascinante.

Cette réunion se tiendra dans les locaux   de  l’Anticafé

9 rue du bât d’argent à Lyon 1er (près de la rue de la république)

Il sera demandé une participation aux frais de 10 € au cours de cette séance pour la location de la salle.

Contact : Stéphane Deluermoz et David Chabin

 

 


 

Module de Recherche

Liste des événements

- Mar 02 Avr, 2019
EPP 1ère année
EPP 1ere année
- Mar 14 Mai, 2019
EPP 1ère année
EPP 1ere année
- Mar 21 Mai, 2019
EPP 1ère année
EPP 1ere année
- Mar 04 Jui, 2019
EPP 1ère année
EPP 1ere année
- Mar 18 Jui, 2019
EPP 1ère année
EPP 1ere année
Enseignement psychanalyse 03