Evénements ALI - Lyon

Marc Darmon- 60 rue des Rancy-le 22 SEPTEMBRE 2017 à 20H30

Qu’est-ce qu’une frontière ?

Marc Darmon est psychiatre et psychanalyste, actuellement Président de l’ALI.

Il a publié notamment : « Essais sur la topologie lacanienne » , ALI, 1990

                                                                                                                                                                    

Caspar David Friedrich WEB

Qu’est-ce qu’un espace fermé et un espace ouvert ? Qu’est-ce qu’un voisinage ? Quelle est l’action du miroir sur l’orientation ?

Toutes ces questions parlent aussi bien de topologie que de clinique et de politique : pourquoi la traversée d’une frontière peut-elle déclencher un délire ou une guerre ? Pourquoi la persécution concerne-t-elle très souvent le voisinage ? Pourquoi me mé-connais-je ? Quel est l’autre du miroir ? Est-ce mon double ? Sommes-nous identiques ou différents ? Pourquoi l’aimer ? Pourquoi le haïr ? Et l’Autre avec un grand A. D’où me vient cette idée, à moi l’athée que je crois être, de l’évoquer ou d’évoquer son absence (vide est une anagramme de Dieu) lorsque je formule un vœu de la façon la plus intime ?

Caspar David Friederich, Der Mönch am Meer, 1810,© Alte nationale galerie, Berlin

 

Conférence préparatoire aux journées d’études

« Au-delà des figures de l’autre »

(10-11-12 novembre 2017 – au TNP, Villeurbanne)

 PARTICIPATION AUX FRAIS 10. – €  /  ÉTUDIANTS 5.– €

ALI Lyon  – 60 rue des Rancy – LYON 3

métro Ligne B  arrêt Part-Dieu   Ligne D arrêt Garibaldi    bus C7 arrêt Rancy   C13, C25  arrêt Part-Dieu-Renaudel


 

27 JUIN : Etudes pratiques de psychopathologies

jean-louis chassaing

En jeu !

mardi 27 juin 2017 – 20 h 30

Honore Daumier 032Dans les années 1935 / 1936 Fénichel proposait de parler des « addictions sans drogues. » Nous n’avons pas pris la mesure de ce pas !

Ceci d’autant que nos collègues de « la Psychiatrie d’aujourd’hui » « découvrent » ce qu’ils appellent « addictions comportementales »  (bien sûr !). Ils les opposent curieusement aux « toxicomanies » (avec drogue ? Non comportementales ?) et semblent les considérer comme modèle des addictions ! Redécouvrant par là la psychopathologie, en sus du « modèle bio psycho tout ce qu’on voudra » !

Freud et Lacan, et d’autres psychanalystes, ont écrit à propos du jeu, ce qui nous servira, pratique incluse, de fil conducteur pour notre propos.

Jean-Louis Chassaing est psychiatre et psychanalyste à Clermont-Ferrand, membre de l’ALI. Il a notamment publié : Psychanalyse et Psychiatrie, Érès, 2001 ; Cocaïne. Aphasie. Études des textes de Freud, Érès, 2006 ; Drogue et Langage, collection Humus, Érès, 2011.

Ces conférences des Études Pratiques de psychopathologie inclues dans la 2e année de cet enseignement sont ouvertes à ceux que ces questions intéressent.

au CNAM Auvergne-Rhône-Alpes, « Le Cubix »

4, rue Ravier – LYON 7

métro ligne B – station Place Jean-Jaurès

05


 

Conférence préparatoire aux journées d’études « Au-delà des figures de l’autre » (10-11-12 novembre 2017 – au TNP, Villeurbanne)

JEAN-PIERRE GASNIER

Que serait l’en droit sans l’Autre ?

vendredi 23 juin 2017 – 20 h 30

22675

Dans un monde qui aspire à une « transition », voire une « révolution » numérique, le droit est quelque chose qu’on peut mettre en algorithmes et coder afin de rendre les prises de décision plus efficaces, les relations juridiques plus prévisibles. Les récents et nombreux écrits sur la justice prédictive en sont une illustration flagrante, mais non isolée. Tout cela bien entendu n’est pas sans conséquence. Aspirer à débarrasser les individus du poids de la décision et de l’incertitude qui en résulte, inscrire le droit dans une logique binaire, ne manque pas de nous interroger, notamment, sur la place faite à l’Autre. Jean-Pierre Gasnier est avocat, professeur associé à l’université d’Aix Marseille et membre de l’ Association Lacanienne Internationale. Il a participé à l’ouvrage « Quelle autorité pour nos enfants ? » paru chez Érès en 2014 et au « Dictionnaire du travail social ».

 

  PARTICIPATION AUX FRAIS 10. – € / ÉTUDIANTS 5.– €

dans les locaux du Centre Culturel Agora Tête d’Or – 93 rue Tête d’Or – LYON 6

métro ligne A – station Masséna (cours Vitton) ou ligne B – station Brotteaux

Etudes pratiques de psychopathologie : Annie Delannoy au CNAM de Lyon le 30 mai 2017

ANNIE DELANNOY
Hyperactivité : voyages en nos troubles !
mardi 30 mai 2017 – 20 h 30

gebelin2017Voilà une drôle d’affaire : troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité... C’est l’appellation en vigueur dans les nomenclatures diagnostiques et statistiques des troubles mentaux concernant ces enfants que l’on disait hyperactifs. Un renversement s’est opéré : ce n’est plus l’hyperactivité qui est centrale mais l’attention qui du coup est repérée comme déficitaire.De quoi s’agit-il ?

Faisons le point et tâchons de voir ce que ces enfants qui tombent sous le coup d’un tel diagnostic nous apprennent. Jean Berges disait à propos de l’enfant hyperkinétique : « son déficit c’est qu’il ne peut pas parler, il ne peut pas dire ; plus l’adulte traduit l’enfant hyperkinétique plus il l’empêche de parler. » Ainsi, à ne lire « ce trouble » que du côté d’un dysfonctionnement neurologique et/ou cognitif n’en faisons-nous pas d’emblée un enfant pur objet de la science que nous aurons interprété et traduit sans lui laisser la moindre chance de parler en son nom ? Autrement dit tendons l’oreille !

Annie Delannoy est psychanalyste et psychologue clinicienne, membre de l’Association Lacanienne Internationale, membre-fondateur de l’Association Lacanienne Internationale / Lyon.
Ces conférences des Études Pratiques de psychopathologie inclues
dans la 2e année de cet enseignement sont ouvertes à ceux que ces questions intéressent.

au CNAM Auvergne-Rhône-Alpes, « Le Cubix »
4, rue Ravier – LYON 7
métro ligne B – station Place Jean-Jaurès

Etudes pratiques de psychopathologie : Roland CHEMAMA au CNAM à Lyon le 23 Mai 2017

 v

ROLAND CHEMAMA
Le refus dépressif
mardi 23 mai 2017 – 20 h 30

chemama mai 2017jpgLe terme de « dépression » n’évoque pas d’emblée, pour le psychanalyste, une entité comparable à l’hystérie ou à la névrose obsessionnelle. Est-ce rédhibitoire ? Peut-être pas si nous parvenons à montrer qu’en variant les approches nous pouvons cerner une pathologie qui peut nous intéresser aujourd’hui, non pas seulement parce que statistiquement elle est assez répandue, mais parce qu’elle a sans doute une place plus importante qu’il n’y paraîtrait dans l’élaboration de Lacan.

On partira d’ailleurs de l’idée d’un « refus dépressif », auquel peut nous conduire le texte Télévision, et qui a l’avantage de ne pas réduire la dépression à l’idée de la passivité d’un sujet submergé par la tristesse et le découragement.

Roland Chemama est psychanalyste, membre de l’Association lacanienne internationale, actuellement vice-président de la Fondation européenne pour la psychanalyse. Il a dirigé avec Bernard Vandermersch le Dictionnaire de la psychanalyse (Larousse) et a notamment publié chez Érès : Clivage et Modernité, 2004, Dépression, la grande névrose contemporaine, 2006, La Jouissance, enjeux et pardoxes, 2007, La Psychanalyse comme éthique, 201 et plus récemment avec Christiane Lacôte-Destribats et Bernard Vandermersch : Le Métier de psychanalyste, 2016.

Ces conférences des Études Pratiques de psychopathologie inclues
dans la 2e année de cet enseignement sont ouvertes à ceux que ces questions intéressent.

au CNAM Auvergne-Rhône-Alpes, « Le Cubix »
4, rue Ravier – LYON 7
métro ligne B – station Place Jean-Jaurès

Module de Recherche

Liste des événements

Aucun événement
Enseignement psychanalyse 03